LE FONDATEUR DES MISSIONNAIRES
CLARÉTAINS
- CLARET -

DÉLÉGATION CANADIENNE

Depuis 1955 au Canada - 663 Rue Gamache. Victoriaville - Québec - G6P 6R8 - Tél: (819) 752 3999

MENU


----------------------------
SAINT-ANTOINE-MARIE CLARET fondateur des missionnaires clarétains

||» CLARET || BIOGRAPHIE || HISTORIQUE || SPIRITUALITÉ || CLARÉTAINS || VOCATIONS

BIOGRAPHIE

NAISSANCE
Saint Antoine-Marie Claret est né le 23 Décembre, 1807 à Sallent (Espagne).Il est issu d'une famille de tisserands.

OUVRIER
Dès l'âge de dix-huit ans, son père l'envoie à Barcelone pour qu'il se spécialise dans la fabrication textile. Il réussit très bien. Très apprécié de ses professeurs et patrons. Malgré le succès, il sent un profond vide et quelques événements malheureux lui font découvrir sa vraie vocation.

SÉMINARISTE
C'est en 1829, à l'âge de 22 ans, que le saint décide de faire son entrée au Séminaire de Vic, capitale de son diocèse natal. Il se fera remarquer par sa piété et son engagement en faveur des pauvres et des malades. Il se découvre une vraie passion pour la Parole de Dieu.

ORDINATION SACERDOTALE
Malgré les vicissitudes sociales et politiques de l'époque, Antoine parvient au sacerdoce le 13 Juin,1835. Il est ordonné à Solsona (Espagne).

CURÉ-MISSIONNAIRE APOSTOLIQUE
Après quelque temps comme vicaire dans sa ville natale, il se rend à Rome pour devenir Missionnaire, mais ses tentaives échouent. Retour en Catalogne où, après un court séjour à Viladrau, il est nommé, en 1842, Missionnaire Apostolique. Il commence alors à parcourir les villes et villages de la Catalogne pour y apporter la Bonne Nouvelle. Les Îles Canaries aussi seront témoins de son zèle apostolique.

FONDATEUR
Le 16 Juillet, 1849, le saint se réunit avec cinq autres prêtres, au Séminaire de Vic, et fonde la Congrégation des Fils du Coeur Immaculé de Marie.

ARCHEVÊQUE DE CUBA
A la fin de cette même année le Saint Siège nomme Antoine-Marie, Archevêque de Cuba, alors colonie espagnole. Pendant huit ans il se donnera totalement au service du peuple cubain. Il sera le vrai organisateur de l'Église de son archidiocèse de Santiago.

CONFESSEUR DE LA REINE
La reine d'Espagne, Isabelle II, le nomme son propre confesseur en 1857. Il profite des voyages royaux pour continuer son apostolat missionnaire. Les ennemis de la foi lui font la vie dure. Calomnies, attentats, etc..., constituent le lot de cet apôtre infatigable.

EXIL - CONCILE VATICAN I
En 1868, la révolution éclate en Espagne, chassant par le fait même la monarchie. Claret suit le cortège royal à Paris. Miné par la maladie, il se retire d'abord à Rome où il participe au Concile Vatican I, en 1870, et ensuite à Prades (Sud de la France) où la Congrégation s'est réfugiée.

MORT
Ses ennemis veulent le faire prisonnier, il doit donc se réfugier à l'abbaye cistercienne de Fontfroide, dans le diocèse de Carcasonne, où le 24 Octobre 1870 il recevra la couronne impérissable.

||» MONDE II CANADA II QUÉBEC II ONTARIO II AFRIQUE